Veridos supervise un nouveau projet de recherche européen sur le contrôle aux frontières

  • Ce projet financé par l’UE s’intitule D4Fly, ce qui signifie Detecting Document frauD and iDentity on the fly (Détection de documents falsifiés et de l’identité à la volée)
  • L’objectif est d’augmenter les capacités des autorités frontalières pour faire face aux menaces émergentes en termes de vérification des documents et de l’identité
  • Veridos dirigera une équipe de 18 partenaires représentant des organisations gouvernementales, des instituts de recherche et des sociétés privées

Berlin, le 26 février 2019 – Veridos, l’un des leaders mondiaux des solutions d’identification, dirigera un projet de recherche financé par l’UE, qui vise à améliorer la qualité et l’efficacité de la vérification aux postes-frontières. L’objectif est de réduire la durée du processus pour permettre aux voyageurs de traverser les frontières sans s’arrêter et pour réduire les fraudes de manière significative. Veridos agira en tant que dirigeant du consortium et collaborera avec 18 partenaires sur le projet financé par Horizon 2020, le programme européen pour la recherche et l’innovation.

Le projet D4FLY dirigé par Veridos se concentre sur l’authentification des voyageurs en déplacement et la vérification de documents. L’objectif principal est d’accélérer le contrôle aux frontières et de renforcer la sécurité de ce dernier. Les recherches porteront notamment sur la reconnaissance faciale 3D, l’utilisation des smartphones comme moyen d’identification, la détection de documents falsifiés et la lutte contre l’usurpation d’identité numérique. L’avantage potentiel de la technologie de chaîne de blocs dans la vérification d’identité sera également étudié. Le projet est financé par le programme Horizon 2020 de l’UE « Des sociétés sûres - Protéger la liberté et la sécurité de l’Europe et de ses citoyens ».

Silke Bargstädt-Franke, directrice adjointe et directrice de la gestion des produits chez Veridos explique pourquoi ce projet est nécessaire : « L’utilisation de la biométrie pour l’identification aux postes-frontières a largement amélioré la sécurité et l’efficacité. Cependant, nous devons continuer de faire évoluer les technologies afin de lutter contre les abus et les falsifications. D4Fly s’intéressera notamment aux techniques de détection de « l’usurpation d’identité numérique », qui désigne l’utilisation de masques ou d’autres répliques artificielles pour déjouer l’authentification biométrique ».

Frank Schmalz, directeur des innovations chez Veridos, explique que « Veridos est un partenaire de confiance pour de nombreux gouvernements dans le monde qui recherchent des solutions de pointe pour le contrôle aux frontières. Avec des projets de recherche tels que D4Fly, nous renforçons notre savoir-faire en matière de technologies de pointe et nous garantissons la livraison de solutions pérennes ».

Quatre points de contrôle frontaliers et un centre d’expertise dans la falsification de documents serviront de base pour les essais et la démonstration du projet, notamment en Grèce, en Lituanie et aux Pays-Bas. D4Fly est le quatrième projet européen de recherche dirigé par Veridos depuis quelques années. Parmi ces projets, on compte notamment le projet PROTECT sur la technologie biométrique aux frontières, décrit par la Commission européenne comme une réussite européenne en matière de recherche.

Retour

Toute la presse et les actualités

Lire plus de communiqués de presse Veridos ici
Ce site utilise des cookies

Pour améliorer votre expérience en ligne, nous utilisons des cookies et d’autres technologies, comme le décrivent nos dispositions relatives aux cookies. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Politique de G+D concernant les cookies

OK